Les films et séries de Noël à regarder sur Netflix

L’an dernier, je vous avais proposé mon calendrier de l’Avent des films de Noël sur 4 semaines (à retrouver ici : semaine 1, semaine 2, semaine 3, semaine 4). Quitte à ce que ça soit un peu moins digeste mais aussi plus pratique à retrouver pour vous, j’ai décidé cette année de tout condenser en un seul et même post. Comme pour mon programme d’Halloween (que vous pouvez trouver ici), je vais diviser ma sélection en 3 parties, les films/séries que je vous recommande, ceux que vous pouvez regarder si vous n’avez rien de mieux à faire et ceux que vous pouvez complètement zapper… bon visionnage !

À voir absolument…

Dash & Lily – 2020 – (Série)

C’est Noël. Dash le désabusé et Lily l’enjouée échangent messages et défis dans un carnet rouge qui les emmène aux quatre coins de New York.

La petite série de Noël feel good par excellence, une histoire toute mignonne et qui fait du bien, c’est le premier programme de Noël Netflix qui réussit à me convaincre presque totalement cette année, ça aurait été encore plus chouette si elle avait été un tout petit peu plus palpitante par moment !

The Princess Switch: Switched Again (La Princesse de Chicago : Dans la Peau d’une Reine) – 2020 – 1h42

Quand Margaret s’apprête à monter sur le trône, mais traverse une mauvaise passe avec Kevin, Stacy lui vient en aide avant qu’un nouveau sosie ne compromette leur plan.

Cette série de films est enchanteresse, magique, si vous voulez être dans le parfait mood de Noël, c’est exactement ce qu’il vous faut. De la musique à la décoration remplie de petites LEDs de Noël en passant par le crépitement du feu, tout y est ! Il est un chouille en dessous du premier opus mais je l’ai adoré (et je ne suis pas du tout influencée par mon adoration pour Vanessa Hudgens quand je vous dis ça !)

How the Grinch Stole Christmas (Le Grinch) – 2000 – 1h50

À la périphérie de Whoville vit un Grinch vert et vengeur qui envisage de gâcher le Noël de tous les habitants de la ville.

Une histoire qui a tout pour faire rêver, drôle, attendrissante. Le casting est parfait, ce qui ne gâche rien. Le décor est magique, bref un classique que je ne me lasse pas de voir et revoir chaque année.

White Christmas (Noël Blanc) – 1954 – 2h20

Deux soldats, Bob Wallace et Phil Davis, décident après la Deuxième Guerre mondiale qu’ils ont traversée ensemble de former un duo de chant. Ils reçoivent une lettre d’un ancien camarade de l’armée leur demandant d’assister au spectacle de ses deux sœurs. Les deux amis s’y rendent, Phil nourrissant secrètement l’espoir que Bob s’entiche d’une femme pour qu’il puisse bénéficier d’un peu de temps libre de son côté.

J’ai une passion pour les films (de Noël) vintage des 50’s. Pour moi un film de Noël réussi réveille en nous des émotions nostalgiques et c’est exactement ce qu’il se passe lorsqu’on regarde celui-ci. Quoi qu’il en soit il s’agit d’un grand classique de la culture américaine et vous vous devez de l’avoir vu. Les chansons sont jolies, les chorégraphies très travaillées, bref c’est vraiment un des films musicaux les plus réussis que je connaisse. 

Holiday Home Makeover with Mr. Christmas – 2020 – (Série)

Benjamin, Mr. Christmas, est un anti Grinch, il est obsédé et passionné par Noël. Dans Holiday Home Makeover il se rend dans les foyers pour aider des familles à décorer leur maison pour Noël. Je ne vous le cache pas, c’est de la décoration à l’américaine, Mr. Christmas ne fait pas dans la demi-mesure, mais c’est toujours réussi. C’est aussi très inspirant puisqu’en même temps il montre comment améliorer notre propre décoration. Au programme, de jolis DIY et plein de petits conseils pour embellir votre intérieur pour les fêtes. Bref c’est tout à fait le genre de télé-réalité que j’adore !

The Holiday Movies That Made Us – 2020 – (Série)

Je crois vous avoir déjà parlé du show The Movies That Made Us que j’avais beaucoup aimé (on y retrouve Dirty Dancing, Home Alone ou encore Ghostbusters). Netflix vient de sortir sa version spéciale fêtes avec The Holiday Movies That Made Us et 2 épisodes : Elf et Nightmare Before Christmas. Le concept : un documentaire qui revient sur tous les behind the scene et making of des films qui nous ont marqués. J’adore !

À voir si vous avez le temps…

A California Christmas (Un Noël en Californie) – 2020 – 1h46

Un riche charmeur se fait passer pour un garçon de ranch afin de convaincre la propriétaire des lieux, très travailleuse, de vendre les terres de sa famille avant Noël.

L’histoire d’un abruti qui au contact de la terre et de l’amour devient quelqu’un de bien. Un petit film sans prétention dont l’intrigue est vue et revue, certes pas très christmassy mais que j’ai trouvé vraiment sympa.

A Christmas Catch (Les Diamants de Noël) – 2018 – 1h30

Lieutenant de police, Mackenzie est une jeune trentenaire célibataire, au grand désespoir de ses amis, qui attend « la rencontre imprévisible » qui changera sa vie. Après avoir participé en vain à une soirée pour célibataires, Mackenzie rencontre Carson, un charmant jeune homme passionné par Noël, comme elle.

Toujours cette sempiternelle histoire de la trentenaire qui n’arrive pas à se caser, à croire que les scénaristes des films de Noël n’ont plus tellement d’idées qui sortent des sentiers battus ces dernières années… Ceci dit, j’ai bien aimé la fin et les personnages sont attachants.

A Bad Moms Christmas (Bad Moms 2) – 2017 – 1h44

Comme toutes les mères de famille, Amy, Kiki et Carla angoissent à l’approche de Noël. Entre les cadeaux, la cuisine, la décoration, l’organisation et la préparation, c’est toujours les mêmes qui s’y collent… Et pour compliquer les choses, leurs propres mères, exigeantes et critiques, s’invitent à la fête !

Un petit film banal mais sympa, qui tombe un peu trop souvent dans la vulgarité mais qui est aussi très clairement relevé par la prestation de Christine Baranski. 

Christmas in the Heartland – 2018 – 1h52

Deux jeunes filles de milieux sociaux différents se rencontrent lors d’un voyage en avion. Elles  réalisent qu’elles rendent toutes deux visite à des grands-parents qu’elles n’ont jamais rencontrés c’est alors qu’elles décident d’échanger leur place pour voir comment vit l’autre.

Si vous connaissez The Parent Trap, il s’agit d’un scénario similaire sauf que les filles se retrouvent chez leurs grands-parents qu’elles n’ont jamais rencontrés (???). Tout se goupille de manière assez improbable du début jusqu’à la fin du film mais j’avoue avoir plutôt passé un bon moment.

Angela’s Christmas Wish (Le Noël révé d’Angela) – 2020 – 47min

Une petite fille déterminée fait le souhait que sa famille soit réunie pour Noël. Elle met alors en œuvre un plan qui la mènera de l’Irlande à l’Australie.

J’ai trouvé ce petit dessin animé très mignon et émouvant… pour les enfants. En revanche si vous avez plus de 10 ans je vous recommande de considérer un autre programme ! 

À éviter…

Holidate – 2020 – 1h43

Sloane et Jackson détestent tous les deux les grandes fêtes du calendrier. Célibataires endurcis, ils se retrouvent souvent à la table des enfants ou aux côtés d’inutiles petits amis. Alors, quand ils se rencontrent lors d’un Noël désastreux, ils se promettent de s’accompagner l’un l’autre au fil du calendrier festif des mois à venir.

Un duo de personnages principaux qui joue mal la comédie, ultra tête à claques et dont l’alchimie est presque inexistante, voici ce que je retiens de Holidate. Emma Roberts me fait penser à une Bridget Jones de piètre qualité. Le scénario est léger et complètement téléphoné, l’humour est très lourd ou très américain, au choix, mais manque de toute évidence de classe et de finesse. Ce film est bourré de longueurs et aucun protagoniste n’est attachant (que dire du personnage ridicule de la tante de Sloan qui m’a fait cringer tout le long du film ?). Bref je n’ai pas grand-chose de positif à tirer de ce film dont j’en attendais peut-être trop. Les ficelles de la rom com de Noël sont bien là donc si cet aspect vous intéresse, Holidate peut peut-être vous plaire… mais sachez que pour moi ce film n’a aucun intérêt ! 

Operation Christmas Drop (Un Noël Tombé du Ciel) – 2020 – 1h35

Envoyée juste avant Noël sous les tropiques pour préparer la fermeture d’une base aérienne, une assistante parlementaire rencontre un capitaine au grand cœur.

Un peu long à démarrer et finalement un peu long tout court. J’ai tendance à ne pas aimer quand l’intrigue se déroule sous les tropiques, je trouve que l’ambiance de Noël n’est pas là.

Midnight at the Magnolia – 2020 – 1h27

Amis de longue date, des animateurs d’une radio locale, Maggie et Jack, simulent d’être en couple auprès de leurs familles et leurs auditeurs dans l’espoir de faire syndiquer leur émission.

Je vous préviens, vous allez vous ennuyer une bonne moitié du temps pendant ce film jusqu’à ce qu’il pseudo décolle de manière forcée et peu probable. Midnight at the Magnolia pose le problème des personnages auxquels on ne parvient, encore une fois, jamais à s’attacher. Même s’il n’est pas complètement désagréable à regarder, l’intrigue n’est pas follement intéressante. Bref, passez votre chemin. 

Jingle Jangle: A Christmas Journey (Jingle Jangle : Un Noël enchanté) – 2020 – 2h02

Jeronicus Jangle, un inventeur et fabricant de jouets reçoit le dernier élément de sa dernière invention qui, selon lui, changera sa vie et celle de sa famille à jamais. Jeronicus part faire la fête, laissant le magasin sous la garde de son apprenti Gustafson qui lui vole ce composant et son livre d’inventions.

Tout y est, les acteurs sont bons, les chansons (toutes signées John Legend) sont réussies et les chorégraphies dignes du Cirque du soleil. Les décors sont incroyables et nous propulsent dès les premières secondes dans un mood de Noël, l’univers du film est vraiment magique mais… ce film est long comme un jour sans pain, ça ne fonctionne pas, la magie n’opère pas. L’histoire ne parvient pas vraiment à décoller ni à être palpitante, sûrement à cause d’un scénario qui manque cruellement d’idées et est finalement assez creux. Le résultat est insipide même s’il est visuellement magnifique. Ceci dit, il peut peut être plaire aux plus jeunes…

Dolly Parton’s Christmas on the Square (Dolly Parton : C’est Noël Chez Nous) – 2020 – 1h38

Regina Fuller, une femme riche et hautaine, retourne dans sa ville natale après la mort de son père pour expulser tout le monde juste avant la période des fêtes de fin d’année.

Si vous n’aimez pas les comédies musicales, fuyez  ! C’est chantant (et les chansons ne sont pas forcément réussies), c’est dansant, c’est dégoulinant de cucuterie. J’ai été gênée tout le long du film par cette lumière de bocal, on dirait que tout a été tourné dans un centre commercial de Las Vegas… parce que oui de toute évidence Christmas on the Square a été tourné en studio et ça ajoute un petit côté cheap/kitsch à ce film qui n’est pas du meilleur effet. Cette fois Christine Baranski ne remonte pas du tout le niveau et pour couronner le tout je déteste la voix de Dolly Parton, toute aussi retouchée artificiellement que son visage.


Je vais évidemment actualiser ce post d’ici Noël, il me reste encore des dizaines de films dans ma liste. En attendant, n’hésitez pas à me partager les films que vous avez aimé sur Netflix !