Halloween 1978 – Les lieux de tournage d’un film culte

Maison de Michael Myers – Pasadena

Halloween fait partie de mon top 3 des meilleurs films d’horreur (Scream et It 1990 sont aussi sur le podium). Nous avons profité du mois d’octobre qui paraissait tout indiqué pour passer une journée à Pasadena et faire ce fameux pèlerinage sur les lieux de tournage de ce film devenu culte. Sorti en salles le 25 octobre 1978 et inspiré de Psycho et Black Christmas, il est considéré comme le premier film de slasher de l’histoire du cinéma. Il a été réalisé avec un budget de $325000 et en a rapporté $70 millions à travers le monde, ce qui en fait l’un des films indépendants le plus rentable de tous les temps. Si vous ne l’avez pas encore vu, je vous le recommande et espère que ce post vous donnera au moins envie de le découvrir. Que les plus sensibles se rassurent, il n’y a pas de scènes gores à proprement parlé dans Halloween, sa réussite tient surtout à un rythme particulier et à une bande son plaçant le spectateur en tension psychologique permanente.

Halloween 1978 – Synopsis

Haddonfield, la nuit d’Halloween 1963. Le jeune Michael Myers, 6 ans, poignarde sa sœur à mort. Maintenu sous surveillance pendant 15 dans un Hôpital psychiatrique, il réussit à s’en échapper la veille d’Halloween 1978 et revient à Haddonfield.

La maison de Michael Myers

1000 Mission St. South Pasadena, CA. 91030

C’est dans la chambre, fenêtre de droite, au 1er étage que Michael Myers poignarde sa sœur
La maison des Myers en 1963 – Halloween 1978
La chambre de Judith Myers en 1963 – Halloween 1978
La maison des Myers en 1978 – Halloween 1978

Aujourd’hui la maison des Myers abrite des bureaux commerciaux mais voici son histoire :

Elle a été construite en 1885 (c’est une des plus vieilles maisons de Pasadena), elle servait d’entrepôt à une maison de retraite mais n’était pas utilisée quand John Carpenter l’a louée pour son film. Elle se démarquait des autres maisons du quartier qui avaient toutes été construites au début du XXᵉ siècle par son style Saltbox House, originaire de la Nouvelle Angleterre. À l’époque, elle se trouvait au 709 Meridian Ave. South Pasadena, CA. 91030. L’état délabré dans lequel on voit la maison pendant tout le film est donc d’origine. La scène d’intro (dans laquelle on découvre une maison neuve) a été tournée en dernier, après rénovations.

En 1987 et alors que la maison était restée inhabitée depuis le film de 1978, toutes les maisons du bloc ont été rasés. Cet restera vide jusqu’à laisser place à la construction d’un complexe d’appartement en 2004.

Alors qu’elle allait être démolie à son tour, David Margrave qui faisait sa promenade matinale ainterrompu le chauffeur du bulldozer, il était inconcevable pour lui de raser la maison du film. Il a finalement acheté la maison $1 symbolique à son propriétaire et a obtenu un délais d’une semaine pour bouger la maison avant qu’elle ne soit détruite.

Alors qu’il arrivait au terme du délais accordé, David Margrave à fait déplacer la maison des Myers à un bloc au sud, sur une propriété ferroviaire qui ne lui appartenait pas. La maison ayant une histoire importante, il a obtenu l’autorisation de la laisser à cet endroit.

La maison de Laurie Strode

1115 Oxley St. South Pasadena, CA. 91030

Première entrée de la maison : dans le film on voit Laurie sortir de la maison, son père lui rappelant qu’elle doit déposer les clefs dans l’ancienne maison des Myers.
Deuxième entrée de la maison : le porche, on voit Laurie emprunter cette entrée lorsqu’elle rentre du lycée avec ses amies.
Porche de la maison de Laurie Strode – Halloween 1978

Il s’agit ici de la maison dans laquelle on voit Laurie sortir et rentrer pendant le film mais pas de celle dans laquelle ont été tournées les scènes d’intérieur. Ces dernières ont été tournées au 1428 Genesee Av. Los Angeles, CA. 90046 qui était aussi la maison de Nancy dans Vendredi 13.

Lorsque nous faisions notre visite, j’ai eu la chance de rencontrer la propriétaire de la maison et de discuter avec elle. Elle met à la disposition des fans du film des citrouilles (elles se trouvent sous son porche) afin de reproduire la scène dans laquelle Laurie attend Annie qui doit l’emmener à son babysitting, assise sur un piédestal juste devant chez elle. Nous avons été agréablement surpris de la gentillesse des habitants de plusieurs des maisons visitées pendant ce tour… N’hésitez jamais à engager la conversation !

Halloween 1978

Quand Tommy Doyle rencontre Laurie

Intersection entre Meridian Ave. et Magnolia St. South Pasadena, CA 91030

Halloween 1978

Cette location se trouve un peu plus haut que la maison des Myers

La maison de Lynda Van Der Klot

1027 Montrose Ave. South Pasadena, CA. 91030

On entrevoit la maison de Lynda lorsqu’elle rentre du lycée en compagnie de Laurie et Annie. Cette maison de 1910 a également été utilisée comme extérieur de la maison de Thelma Harper dans la série Mama’s Family (une des nombreuses sitcoms des 80’s qui n’est jamais arrivée en France !).

La haie derrière laquelle Michael Myers disparaît

Entre le 1019 et le 1025 Montrose Ave. South Pasadena, CA. 91030

Halloween 1978

La maison d’Annie Brackett

1017 montrose Ave. South Pasadena, CA. 91030

Halloween 1978

Elle a été construite en 1915.

La Quincaillerie Nichols

966 Mission St. South Pasadena, CA. 91030

Halloween 1978

Elle se trouve juste en face de la nouvelle location de la maison des Myers, à côté de la voie ferrée. Il s’agit de la quincaillerie dans laquelle Michael Myers vole une corde, un couteau et un masque d’Halloween. Aujourd’hui, vous trouverez un restaurant Indien à cette adresse.

Quand Annie et Laurie se rendent en voiture à leur babysitting

Intersection entre Parkside Ave. et South Lamer St. Burbank, CA. 91506

Moi sur Parkside Ave. 2020 😉
La voiture d’Annie – Halloween 1978
Close-up de la maison que l’on aperçoit à droite, à l’intersection
Michael suit la voiture d’Annie – Halloween 1978

Annie et Laurie roulent sur Parkside Ave. et tournent sur Keystone St. Il s’agit ici de la seule scène du film qui a été tournée chez moi, à Burbank.

SugarMynt Gallery

810 Meridian Ave. South Pasadena, CA. 91030

Pour les plus fans d’entre vous, à quelques pas de la maison des Myers se trouve une galerie d’art qui propose une exposition dédiée au film Halloween : Haunted Haddonfield. Pendant tout le mois d’octobre, la galerie organise des soirées film d’horreur et des concerts dans son jardin. Retrouvez le programme ici.

Mon avis sur les suites/remakes/reboots sortis à ce jour

Pour ce qui est des opus suivants, ce sont des suites commerciales, ne vous infligez pas ça c’est une tannée à regarder ! Croyez-moi, chaque épisode est aussi mauvais que le premier est excellent. Concernant Halloween 2, c’est une suite directe puisqu’on reprend l’histoire là où elle s’est arrêtée à la fin du 1er film, le soir d’Halloween 1978 à Haddonfield. Ce 2ᵉ film est tellement mauvais et ennuyeux que j’ai piqué du nez à plusieurs reprises. Dans le 3ᵉ volet, Michael Myers et Lorie Strode disparaissent pour laisser place à une intrigue qui n’a rien en commun avec ses prédécesseurs. Selon moi, il faudra attendre Halloween H20 en 1998 et le retour de Jamie Lee Curtis pour que la franchise retrouve de l’intérêt… (et encore !). Quant aux films réalisés par Rob Zombie, je crois que je ne préfère même pas vous donner mon avis. Sinon, j’avais trouvé la version de 2018 pas mal (une suite directe du film de 1978 qui ne tenait donc pas compte de tous les films sortis entre temps), elle avait même eu de bons retours de la critique. Aujourd’hui, même si je crains le pire, j’attends avec impatience Halloween Kills qui devait sortir ce mois-ci mais qui sera retardé d’un an (15/10/2021) à cause de la pandémie (retrouvez le teaser ici).

Mon avis sur Halloween 1978

Alors certes, Halloween n’est pas parfait, d’abord parce que ne l’oublions pas, c’est un film à très petit budget. Le son laisse parfois à désirer, hormis l’interprétation parfaite de Donald Pleasance, ça n’est pas toujours bien joué (je crois que le personnage d’Annie bat des records !) mais il faut reconnaître que le résultat reste grandiose. Ça marche ! Le personnage de Michael Myers, représentation du mal qui échappe à toute rationalité est fascinant, la confrontation de ce mal avec ces ados qui n’ont rien demandé à personne glace le sang et cette musique composé avec 3 notes par Carpenter lui-même est d’une efficacité redoutable. Ce petit côté vieillot (parce que oui, le film a hyper vieillit) ajoute même au creepy de l’histoire. Bref vous l’aurez compris, pour moi ce film mérite la note de 20/20 et c’est ce qui en fait mon grand favori à regarder bien cosy sous un plaid le soir d’Halloween.

Fun Facts sur le film de 1978

L’intrigue se déroule dans la ville fictive de Haddonfield dans l’Illinois (alors que l’intégralité du film a été tournée en Californie, on voit d’ailleurs maladroitement quelques palmiers pointer le bout de leur nez pendant le film !), c’est une référence à la ville d’Haddonfield dans le New Jersey dans laquelle Debra Hill (qui a co-écrit le film avec son compagnon John Carpenter) a grandi.

John Carpenter a été payé $10000 écrire et réaliser ce film, Donald Pleasence 20 000 $ pour jouer le rôle du Dr Samuel Loomis, Jamie Lee Curtis 8 000 $ pour celui de Laurie Strode, Nick Castle $500 pour celui de Michael Myers et Tony Moran, $250 pour son apparition de Michael démasqué.

Le masque utilisé pour incarner Michael Myers est en fait celui du capitaine Kirk dans Star Trek que Tommy Lee Wallace (directeur artistique) a acheté $1,98 dans un magasin de costumes sur Hollywood Blvd, peint en blanc et dont il a élargi les yeux et modifié les cheveux.

John Carpenter avait tellement peu de budget pour ce film qu’il ne pouvait se permettre d’engager un compositeur et encore moins un orchestre pour en créer la musique. Il a composé le thème d’Halloween lui-même en s’inspirant d’Ennio Morricone et Bernard Herrmann (qui est à l’origine de la B.O. de Psycho). Il avait étudié la musique dans son enfance et avait aussi joué dans des groupes.

C’est Debra Hill qui a écrit la plupart des discours féminins (en se servant de son expérience de baby-sitter datant de son adolescence) tandis que John Carpenter rédigeait ceux du Dr Loomis sur l’absence d’âme de Michael Myers.

La ville fictive d’Haddonfield, Illinois dans laquelle se déroule l’intrigue est inspirée d’Haddonfield, New Jersey dans laquelle Debra Hill a grandi. Cependant, à plusieurs reprise, on aperçoit dans le film quelques palmiers par ci-par là puisque le tournage a été entièrement réalisé en Californie du sud.

Le film rend plusieurs hommages à Alfred Hitchcock, notamment avec le personnage de Tommy Doyle, nommé comme le Lieutenant Thomas J. Doyle (Wendell Corey) dans Rear Window (Fenêtre sur cour) et le nom du Dr Sam Loomis vient du personnage de Sam Loomis (John Gavin), le petit ami de Marion Crane dans Psycho (Psychose). À noter que beaucoup plus tard, en 1996, dans Scream, le personnage de Billy Loomis est aussi un clin d’œil à ces deux films.

C’est Debra Hill qui double le bras du jeune Michael Myers dans la scène d’intro, lorsqu’il poignarde à mort sa sœur.

Le rôle du Dr. Loomis était à l’origine destiné à Peter Cushing qui avait récemment joué dans Star Wars, mais son agent a rejeté l’offre en raison du maigre salaire proposé. Le rôle à également été proposé à Christopher Lee, il m’a refusé et a avoué plus tard que c’était la plus grande erreur de sa carrière. Pour le rôle de Laurie, John Carpenter voulait Anne Lockhart qui était déjà engagée dans d’autres projets cinématographiques. Il a donc choisi Jamie Lee Curtis dont c’était le premier rôle.

Michael Myers est joué par 3 acteurs différents : Will Sandin (Michael a 6 ans)
Nick Castle (Michael masqué)
Tony Moran (Michael démasqué)

Mini budget oblige, la plupart des acteurs portaient leurs propres vêtements. La garde-robe de Jamie Lee Curtis a été achetée chez JC Penney pour une centaine de $.


N’hésitez a me laisser un petit commentaire si vous êtes aussi fan d’Halloween que moi ! 😉