Mes séries préférées sur Netflix #6

Ça faisait une éternité que je ne vous avais pas fait d’update sur mes séries Netflix préférées…

Ne soyez pas étonnés, bien qu’elles soient toutes sorties cette année, certaines datent un peu ! Et pour cause, j’ai clairement délaissé Netflix depuis le début du confinement (qui je le rappelle n’est pas terminé en Californie !), peut être parce que nous avons désormais Apple TV et Amazon Prime… ou juste parce que j’ai moins été sur les écrans dernièrement. Bref, voici ce qui m’a plu (et déplu) sur Netflix ces derniers mois… Comme d’habitude, n’hésitez surtout pas à me partager vos coups de cœur en commentaires… 

Hollywood

@netflix

À Hollywood, juste après la Seconde Guerre mondiale, un groupe d’acteurs et de cinéastes ambitieux fait tout pour que leurs rêves de showbiz deviennent réalité. Je ne vous le cache pas, j’ai ressenti une petite pointe de déception pendant les 3 premiers épisodes de ce show dont j’attendais peut être trop de choses. J’ai trouvé ce début de scénario peu élaboré, manquant de finesse et même parfois grossier et sans intérêt. Finalement, il fallait laisser le temps à l’histoire de se mettre en place. À partir de l’épisode 4, l’intrigue décolle et je me dis que j’ai bien fait de ne pas abandonner, je serais passée à côté d’une excellente série. Certes cela en fait un show au rythme très inégal avec un début très lent et quasi l’ingralité de l’intérêt de l’intrigue dans les 2 derniers épisodes mais ça valait le coup. Prenez bien le temps de patienter, une belle histoire comme on les aime finit par se profiler et le Hollywood fantasmé par Ryan Murphy est magique ! Pour ce qui est du cast, il n’y a pas de fausses notes, l’intégralité est excellente et chaque rôle remarquablement bien interprété. Trailer dispo ici.

Unsolved Mysteries 

@netflix

Je vous recommande ce reboot d’Unsolved Mysteries, une série d’affaires de disparitions, un peu frustrantes car non élucidées, mais toujours hyper intéressantes. On réalise que parfois par manque de preuve et surtout de logique, des affaires très étranges sont classées sans suite. Ce documentaire met aussi en lumière les limites de la justice américaine. Derrière ça, on retrouve des histoires humaines, parfois révoltantes d’injustice, souvent touchantes. Le 3ème épisode House of Terror est consacré à l’histoire complètement dingue de la famille Dupont de Ligones que vous devez connaître. Pour vous donner une idée, le reste des épisodes conte des histoires similaires. À l’exception de celui sur les aliens, complètement WTF, j’ai trouvé chaque épisode vraiment  passionnant, vous ne vous ennuierez pas ! Trailer dispo ici.

Cold Case Files

@netflix

Après avoir terminé Unsolved Mysteries, Netflix m’a proposé cette série de cold cases (donc élucidés cette fois et nettement moins frustrants !). Très souvent des enquêtes des 80’s avec à l’époque des moyens beaucoup moins évolués qu’aujourd’hui pour résoudre les crimes. Des enquêtes bâclées, bien souvent à 2 doigts d’être résolues mais un détail échappe toujours : un témoin qui parle 20 ans plus tard ou tout simplement une erreur dans l’enquête bref ce petit truc qui fait toute la différence et qui sauve les familles restées bien trop longtemps dans l’ignorance et l’absence de justice. À savoir que dans les 80’s, les empreintes digitales étaient tout ce qu’on avait de plus précis pour confondre un suspect. J’avoue que même 20 ans ou 30 ans après le crime, le moment où se fait pincer le criminel est hyper satisfaisant. Si vous avez aimé Unsolved Mysteries, vous aimerez Cold Case Files. 

Dead to me (Saison 2)

@netflix

Jen Harding vient de perdre son époux dans un accident de la route avec délit de fuite. Agent immobilier, elle doit faire face à la colère du deuil ainsi qu’aux dures réalités de la vie qui la rattrapent. Elle élève donc seule ses deux enfants et tente de retrouver la piste du chauffard qui aurait tué son mari. Elle rencontre Judy, lors d’une séance de thérapie de soutien face au deuil. Elles finissent par devenir amies et se rapprochent mais Judy cache un lourd secret. Comme j’ai une mémoire de poisson rouge, je ne me souvenais plus de la saison 1 tout en sachant que je l’avais beaucoup aimé. En l’espace de 2 soirées j’ai donc revisionné cette première saison et j’avais oublié à quel point elle était géniale. Bien qu’un mini cran en dessous, je vous recommande cette saison 2 qui reste tout de même excellente. Tout y est, les acteurs géniaux qui nous font à la fois compatir et qu’on aime détester, les rebondissements qui surgissent de nulle part et ce suspense insoutenable qui pousse au binge watching. Je retrouve même un petit côté Desperate Housewives dans cette série qui n’est pas pour me déplaire. Bref, je pense que Dead to me est dans mon top 10 des meilleures séries Netflix. Trailer dispo ici (saison 1).

Love is blind

@netflix

Habituellement, je ne suis pas très télé-réalité, que cela soit en France et encore moins aux US. Un peu par curiosité, je me suis laissée tenter par Love is blind et finalement sans aucun regret. Il s’agit d’une expérience dans laquelle des hommes et des femmes célibataires se rencontrent à l’aveugle, se fiancent et ne se découvrent qu’après. Je vais essayer de ne pas trop vous spoiler car ce show vaut vraiment son pesant de cacahuètes et il y a plein de choses à en dire. C’est très américain, les candidats en font des caisses, ont zéro pudeur sur leurs sentiments et sont très superficiels. Aussi étonnant que ça puisse paraître, ça marche, on ne s’ennuie pas et on s’attache même à certains personnages (pour ma part, j’ai adoré Mark et tout autant détesté Jessica et sa voix irritante !). J’ai souvent été emportée dans le tourbillon de leurs émotions même si je n’ai toujours pas vraiment compris comment on pouvait s’attacher à quelqu’un et être autant amoureux en l’espace de 3-4 jours. Même si tout est dans l’excès, on en apprends beaucoup sur les particularités du dating et du relationnel aux États Unis. C’est parfois sincère, souvent étonnant et presque toujours théâtral et je vous garantis que vous passerez un bon moment. Trailer dispo ici.

Enola Holmes 

@netflix

Et pour finir, un film que j’attendais avec beaucoup d’impatience et qui lui aussi m’a fait passé un excellent moment. Enola, la jeune sœur de Sherlock Holmes, met ses talents de détective à l’épreuve pour tenter de retrouver sa mère disparue et déjouer une dangereuse conspiration. Une belle histoire, une belle morale, bien j’ai trouvé que le côté féministe un peu trop insistant et lassant du film faisait peut être passer l’héroïne à côté d’une partie intéressante de sa vie. J’ai adoré l’ambiance du Londres de la fin du XIXème siècle et l’accent British des acteurs. J’aime aussi beaucoup quand les personnages brisent le quatrième mur et c’est ici le cas d’Enola, je trouve que ça rend l’intrigue tellement plus vivante. Millie Bobby Brown crève l’écran. Il me semble que plus le temps passe, plus ses talents d’actrice se révèlent de manière plutôt incroyable, Henry Cavill qui joue le rôle de Sherlock est lui aussi d’une grande justesse, et Helena Bonham Carter est fidèle à elle même, brillante. Dommage, on ne la voit presque pas. Globalement, à part quelques petites longueurs en milieu de film, je n’ai rien à reprocher à Enola Holmes et vous le recommande. (PG-13 aux US mais tout à fait adapté aux enfants selon moi). Trailer dispo ici.


En revanche j’ai détesté…

The Circle 👎🏻👎🏻👎🏻👎🏻

@netflix

En deuil de la fin de Love is blind, je me suis mise en quête d’une autre télé-réalité à l’américaine et suis tombée sur The Circle. Une expérience sociale dont l’intérêt pour chaque candidat est de flirter ou se lier d’amitié avec les autres par SMS (sans se voir). Certains sont sincères, d’autres préfèrent jouer un rôle, tout ça pour remporter les $100000 qui reviendront à un seul et même joueur. Je n’ai pas aimé le concept, les candidats étaient bêtes, superficiels (un sacré level au dessus de ceux de Love is blind !) et pénibles, bref aucun intérêt. Pour leur défense ça n’est pas le principe de l’émission de révéler la profondeur des candidats mais quand même… Je trouve ça hyper dommage de créer des reality shows avec un concept aussi creux. C’est un peu comme espionner les SMS dans le téléphone d’un enfant de 12 ans, rien d’intéressant et ce qu’on y trouve est trop souvent gênant. Si vous voulez tenter, préparez-vous à l’épiphanie de la vacuité. Pour ma part, j’ai abandonné la télé-réalité sur Netflix ! Trailer dispo ici.

Ju-On Origins 👎🏻👎🏻👎🏻👎🏻

@netflix

Pour ceux qui ne connaîtraient pas, cette série reprend les origines de l’histoire de The Grudge… Une succession d’événements étranges et tragiques arrivés dans une maison au Japon. Je ne peux pas vous affirmer que cette série est mauvaise, je m’attendais moi même à l’adorer mais je me suis rendue à l’évidence à la fin de l’épisode 3, je m’ennuyais et me suis arrêtée là. Très lent, impossible de m’attacher aux personnages et une ambiance pas terrible, bref je m’attendais à mieux et j’ai été déçue. Ceci dit, vous ne perdez rien à essayer, les épisodes sont courts et il y en a seulement 6. Trailer dispo ici.


N’hésitez pas à votre tour à me faire part de vos recommandations Netflix (et aussi à me dire ce que vous n’avez pas aimé !). Je travaille actuellement sur un post présentant toutes les sorties Netflix pour Halloween… je vous publie ça très vite ! 😉

Mes séries préférées sur Netflix
Mes séries préférées sur Netflix #2
Mes séries préférées sur Netflix #3
Mes séries préférées sur Netflix #4
Mes séries préférées sur Netflix #5