samedi 22 septembre 2018

Comment apprendre l’anglais (ou à peu près n’importe quelle autre langue) efficacement ?

Green Chameleon - Unsplash

Je suis arrivée à Los Angeles il y a 3 ans avec un excellent niveau scolaire en anglais… C’est à dire absolument nul en pratique, aujourd'hui je n’ai pas un anglais parfait, loin de là mais je suis en permanence soucieuse de l’améliorer et n’ai aucun problème de communication quel que soit le contexte. D’abord sachez qu’il n’y a pas de recette miracle mais voici quelques petits tips qui ont fonctionnés sur moi. Rien de neuf sous le soleil mais parfois une piqûre de rappel fait du bien. 

Être motivé 

Apprendre une langue nouvelle n’est pas forcément chose facile. Il me paraît indispensable de faire preuve de motivation et surtout d’intérêt pour la langue, la culture et les moeurs du pays dont on souhaite étudier la langue, cela donne tout son sens à l'apprentissage. Si ce n’est pas le cas, aucun des conseils que je vous donnerai par la suite ne fonctionnera. 

Regarder des séries

Je crois que c’est le conseil le plus bateau mais voilà ma méthode. D’abord choisissez une série que vous connaissez déjà en français ou une série facile, avec des scènes du quotidien donc du vocabulaire accessible afin de connaître les bases. Je vous conseille Friends, c’est vraiment ce qui me paraît le plus adapté avec le recul (pour la team How I Met Your Mother, ça marche aussi, c’est juste que je suis de la génération d’avant 😉). Terminé le doublage, vous verrez, à terme mettre une voix française sur celle d’un acteur américain vous paraîtra scandaleux et même une insulte au jeu de l’acteur ou au 7ème art. Activez la VO et le sous-titrage en français. Oui en français, juste pour vous familiariser avec la langue, les tournures de phrases et certains mots de vocabulaire. Ne surestimez pas votre niveau, souvent cette étape est indispensable si vous vous en servez à bon escient, activement et pas en lisant le sous-titrage sans faire attention aux dialogues (l’écueil facile j’en conviens), restez vigilant et focus sur l’anglais. Une fois que vous vous sentirez prêt (il n’y a pas de temps réglementaire mais ne restez pas bloqué là dessus longtemps) switchez pour les sous-titres en anglais. Puis une fois prêt de nouveau, switchez pour off (plus de sous-titres). Pour tout vous dire, je mets quasi systématiquement les sous-titres anglais parce que mon compte Netflix est réglé comme ça et aussi parce j’ai des problèmes d’audition (et que ma fille et mon mari n’ont pas forcément envie de regarder la tv avec le son sur 50 !). N’attendez pas de ne pas pouvoir vous passer des sous-titres pour aller au cinéma. Au début ça sera compliqué et vous demandera beaucoup de concentration mais avec le temps tout deviendra naturel (je ne vous raconte pas la joie quand vous comprenez l’humour dans une autre langue et que vous pouvez enfin rire avec les autres spectateurs !) 

Utiliser Google Translate (ou n’importe quelle app de traduction)

Ce qui est pratique c’est que c’est toujours à portée de main puisque dans votre téléphone. N’ayez pas honte de sortir votre traducteur si lors d’une conversation ou en regardant un film ou une série vous ne comprenez pas un mot. En revanche ne l’utilisez pas pour traduire un texte du français vers l’anglais, ce n’est pas fait pour ça et ça vous sortirait quelque chose de ridicule et incorrect dans 90% des cas. Alors le traducteur oui mais pour des mots ou des expressions courtes, pas pour exprimer toute votre pensée. De plus si vous êtes comme moi soucieux d’améliorer votre accent, le traducteur est super utile pour réaliser la sonorité des mots. 

Prendre des notes 

Dans un carnet, un cahier ou votre téléphone. Dès qu’un mot, une expression ou une tournure syntaxique vous est inconnu ou vous pose problème, notez là ainsi que sa traduction juste en face. Vous pouvez aussi inscrire cette traduction avec vos propres mots, en anglais. 

Réutiliser les mots/expressions nouvellement appris 

Tout ce que vous notez dans votre carnet, réutilisez le vite et souvent, histoire que ça rentre bien dans votre tête et n’ai plus jamais envie d’en sortir. Ça enrichira votre conversation et vous serez fier de vous. Si si, je vous assure ! 

Accepter de se faire corriger  

Je sais qu’accepter de se faire corriger est loin d’être évident pour l’ego. C’est pourtant indispensable. De mon côté c’est mon mari qui s’en charge. Son anglais est irréprochable et si je fais une faute de vocabulaire, grammaticale ou d’accent, il me corrige. Pas devant tout le monde de préférence mais auquel cas ça ne me dérange pas et m’a considérablement aidé à progresser. 

Écouter son interlocuteur 

C’est en discutant avec elle et surtout en écoutant mon amie américaine Jules que j’ai upgradé mon anglais. Je l’écoute de manière complètement différente que si j’écoutais un ami français me parler. Je suis attentive à la chaque mot, à la prononciation de chaque mot et à la manière dont elle construit ses phrases. Je n’hésite pas à répéter ce qu’elle me dit, à reformuler ou la faire répéter. Le truc c’est d’avoir vraiment une écoute attentive pour décortiquer la langue, la comprendre et enfin la maîtriser. 

Sortir de sa zone de confort 

Encore une fois, rien de neuf, rien de bien ne vous arrivera si vous restez dans votre comfort zone (et surtout pas la maîtrise d’une langue). Aller à la rencontre d’autrui quand le moment s’y prête, bien entendu et parlez-lui. N’allez pas parler à n’importe qui sans aucun prétexte mais ce prétexte, créez le ! Essayez de vous mettre un peu en danger et d’engager la conversation avec des personnes qui vous paraissent sympathiques. Vous ne risquez rien, au pire vous direz à votre interlocuteur que vous ne comprenez pas tout et il se fera une joie de vous aider s’il vous sent volontaire et dans l’embarras. Je crois que c’est le meilleur conseil que je pourrais vous donner dans ce post : saisissez la moindre opportunité de vous faire des amis, allez discuter avec des personnes qui parlent anglais, foncez !

Avoir le soucis du détail

Je connais des français à LA qui partent du principe qu’elles se font à peu près comprendre donc qu’il n’y a plus d’efforts à fournir. Or apprendre une langue nouvelle, c’est peaufiner sa maîtrise au fur et à mesure du temps. Améliorer son accent par exemple est ce qu’il y a de plus long et certains se sentent dispensés de cette étape parce que “bon on me comprend, ça va comme ça”. Je trouve qu’il est important de vouloir toujours mieux faire et de s’améliorer. C’est aussi une question de respect pour votre interlocuteur ou le pays dans lequel vous vivez. 

Utiliser l’app Duolingo

La meilleure app pour apprendre une nouvelle langue, vous progressez à votre rythme tout en ayant un enseignement complet basé sur l’écrit ET l’oral. Et surtout elle est gratuite ! 

Ne pas se reposer sur ses acquis 

Ne pas se satisfaire de ce que l’on sait déjà sous prétexte que c’est suffisant pour le quotidien. On apprend toujours, en permanence et de n’importe quoi ou de n’importe qui. Être toujours plus curieux, c’est la clef ! 

Ne pas attendre (mais il n’est jamais trop tard !) 

Plus on vieillit plus c’est compliqué de retenir les choses. Tout le monde ici a dû faire anglais LV1 (ou 2) au collège, aujourd'hui les enfants commencent l’initiation beaucoup plus tôt, parce qu’on a compris que si on s’y prenait tôt, tout rentrait beaucoup mieux. 

Motivation, concentration et persévérance  vous mèneront au succès et même dans les moments de doute, don’t give up, je vous promets que n’importe qui peut y arriver ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire