samedi 21 avril 2018

Mes favoris beauté #3


Shampooing Repigmentant Cendreur - Patrice Mulato. L’an dernier, je vous parlais du shampooing Perle d’Argent de Garnier qui avait révolutionné ma routine capillaire. Il était alors ce que j’avais trouvé de mieux pour débarrasser mes cheveux blonds de leurs reflets jaunes/orangés. J’ai définitivement mis la main sur un produit encore meilleur, et cette fois avec une très bonne compo : 92% d’ingrédients d’origine naturelle, sans ammoniaque, sans eau oxygénée, sans paraben et surtout sans silicone. Contrairement à ses homologues, il ne nécessite pas un temps de pause incroyable pour être efficace et propose une palette de couleurs est assez dingue, du plus cendré au plus doré, vous trouverez forcément votre bonheur. Une super alternative aux colorations chimiques si vous souhaitez modifier légèrement votre couleur naturelle (ou non !) sans que cela soit permanent ou simplement lui apporter des reflets et de la profondeur.

samedi 7 avril 2018

Cicapair - Traitement Correcteur à l'herbe du tigre de Dr. Jart+


Il y a très peu de blogueuses à qui je fasse confiance les yeux fermés lorsqu’elles parlent de cosmétique. Parmi elles, on compte Hélène de Mon Blog de Fille, jamais langue de bois, Mariel du Blog de Néroli dont je me délecte des vidéos YouTube tous les samedi soirs (tard, décalage horaire oblige !) en sirotant mon infusion Bonne Nuit et Mathilde Lacombe du blog éponyme (bien qu’il y a quelques années de cela elle m’ait confié lors d’une soirée chez L’Occitane qu’elle ne portait pas la crème dont elle était l’égérie, celle-ci ne correspondant pas du tout à son type de peau… Alors qu’elle disait le contraire dans la pub dudit produit… Mais ça c’est une autre histoire…). Il y a quelques semaines, Mathilde a tenu des propos dithyrambiques sur le Cicapair, Traitement Correcteur à l’Herbe du Tigre de Dr. Jart, s’en est suivi une polémique pas possible sur les réseaux sociaux. D’abord parce depuis plusieurs années déjà, Mathilde vire du côté green de la force (sans pour autant être extrémiste… ) et que justement la compo de ce correcteur laisse à désirer; mais aussi parce qu’il s’agit d’un article sponsorisé (d’une collaboration rémunérée), qui laisse donc planer le doute quant à la véracité de ses propos.