lundi 15 janvier 2018

Bullet Journal - Ce que j’en pense, comment j’organise le mien, mes inspirations...


Janvier. D’après ce que je vois partout sur les blogs et sur YouTube, il semblerait que ce soit le bon timing pour vous parler bullet journal. Nous y sommes donc, après presque 2 ans de bullet journaling, je peux affirmer que je ne suis définitivement pas une personne à bullet journal. Ou alors pas dans sa version classique, telle qu’on la connaît. Vous savez, les BJ très bariolés, pleins de mandalas qu’on voit beaucoup trop sur Instagram et Pinterest… Trop chronophage, pas efficace, vraiment je ne m’y retrouvais pas. En commençant, il m’est rapidement apparu que c’était un concept plus adapté aux étudiantes ou à celles qui n’avaient ni maison ni famille à charge et dont la vie pouvait tourner (outre autour de leur propre personne) autour d’un carnet !
C’est cette vidéo d’Anne qui m’avait donné envie de commencer mon propre bullet journal. D’ailleurs pendant ses 6 premiers mois de vie, mon BJ était à peu de choses près une copie conforme du sien... Sa calligraphie, ses doodles, j’aimais tout ce qu’elle proposait pour agrémenter la chose. Et pour ce faire, jolis crayons, washi tape et tutti quanti, j’avais tout acheté et était au summum de la motivation. Sauf que moi, je ne suis douée dans aucun de ces domaines et si c’est ce que vous souhaitez retrouver dans ce post, vous pouvez arrêter votre lecture dès maintenant. En fait, ça me conviendrait si quelqu’un faisait tout ça à ma place. De mon côté, je n’ai ni le temps ni le talent. Alors pourquoi ne pas prendre un joli agenda classique ? allez-vous me demander. Tout simplement parce que je déteste qu’on m’impose un format et de manière générale je n’aime pas les contraintes. J’aime au contraire l’idée d’avoir la liberté de créer et personnaliser mon propre agenda. C’est là tout l’intérêt du BJ, vous l’adaptez à vos besoins, vous faites CE QUE VOUS VOULEZ ! Je vais donc vous expliquer comment j’ai procédé malgré tout. 

J’ai donc commencé mon BJ en avril 2016 avec la ferme intention de réussir mon projet et mieux m’organiser. Après quelques mois j’ai eu envie d’arrêter, avoir à remplir des informations sur mes repas ou la météo du jour m’angoissait. Je pense que j’aurais réellement arrêté l’aventure du bullet journaling si je n’étais pas tombée par hasard sur cette vidéo YouTube de Solange te parle (que j’aime beaucoup par ailleurs !). Aujourd’hui, elle est ma seule inspiration en la matière même si le sien est encore un peu trop élaboré à mon goût. Elle même s’inspire de Laura, @bujo.auslife sur Instagram que je vous invite à découvrir et dont j’adore le style d’organisation.


Vous l’aurez compris ce qu’il me fallait c’était un bullet journal minimaliste. Dans un premier temps j’ai changé de carnet pour recommencer sur de bonnes bases, c’est psychologique et absolument pas indispensable mais pour moi c’était mieux. J’ai supprimé l’index (que finalement je réintégrerai de manière allégée dans mon prochain BJ, ça sera plus facile pour s’y retrouver !). J’ai également supprimé les trackers en tout genre, trop grosse contrainte selon moi et surtout, ça ne m’intéresse pas de dresser le bilan du nettoyage de la cuvette des toilettes ou des lessives que j’ai pu faire (je n’ai pas besoin de ça pour savoir si je suis une fée du logis ou non ! La réponse étant non…). Enfin, j’ai arrêté les aperçus des mois que je ne remplissais jamais… pour ne garder que le strict minimum, ce qui me paraissait indispensable, c’est à dire la succession des jours (bien entendu !) mais sans en sauter aucun (ce que vous êtes autorisé à faire dans un BJ classique si vous n’avez aucune tâche sur certains jours mais mon côté psychorigide m’en empêche) et des listes. Mon BJ est une suite de listes, liste des jours, liste des tâches pour chaque jour, liste d’idées d’article pour mon blog, liste de mes envies, liste de livres à lire, liste de films/séries à regarder, liste d’achats en tout genre… Je suis une grande fan de listes et j’espère que cette liste de listes saura vous inspirer. Par exemple une semaine peut ressembler à ça :


Je coche le point si j’ai réalisé la tâche (je n’ai gardé que le point de l’index officiel du BJ que j’utilise pour tout), dans le cas contraire j’indique si c’est une tâche à reporter à l’aide du symbole “<” ou annulée “-”. PS : les Post It c'est seulement pour cacher ma vie perso à l'internet mondial hein !

Voilà, rien de très compliqué et comme je vous le disais, un BJ assez minimaliste, à mon image. J’ai bien essayé d’ajouter de petits stickers qu’on trouve beaucoup ici aux US mais ça n’apportait rien à cette nouvelle version simplifiée. J’ai besoin d’un outil qui m’aide à organiser ma vie, à booster ma productivité, pas de mon agenda de 4ème3 ! Finalement j’ai repris plaisir au bullet journaling depuis septembre 2016 et ne compte pas m’arrêter. Ma prochaine ambition : acquérir un vrai Leuchtturm 1917 A5 à pointillés (contre toute attente plus pratiques que mes lignes actuelles) sûrement aux alentours de l’été, lorsque mon BJ actuel s’achèvera. Je vous ferai une update de tout ça au moment de la rentrée en espérant que cette formule me convienne. 

Et vous, vous-êtes vous mis au bullet journaling ? Êtes-vous plutôt BJ fancy ou minimaliste comme moi ? Quels sont vos systèmes d’organisation au quotidien ? 

2 commentaires:

  1. Bonjour jolie jeune femme blonde dont le prénom m'échappe ! Ton article m'interpelle car je suis exactement comme toi, j'aimerai qu'on le fasse pour moi et j'aime beaucoup le voir chez les autres. Le concept est très anglo-saxon et peut-être que nous les français sommes nous un peu trop fantaisiste pour tant de rigueur. J'aime le papier, les livres, les carnets les agendas - l'agenda de mon Iphone me dépanne mais me l'étant fait voler une fois, je pense que rien ne vaut le papier - J'ai donc un classique agenda Hermes qui me permet de tout visualiser même si toute fantaisie est excluse (je me rattrape avec du masking tape et des petits stickers trouvés chez Target à Las Vegas). J'ai également d'autres carnets qui pourraient plus être qualifiés de BUJO, j'y note les cadeaux de Noël par année et par personne, idem pour les cadeaux d'anniversaires, des adresses de restaurants, des recettes de cuisine mais malheureusement je suis si peu douée en dessin que c'est réduit au strict minimum, je m'amuse juste avec mes stylos Sharpi et prends des couleurs par thème. Et comme toi, je n'ai pas besoin de savoir que je dois faire le ménage toutes les semaines et combien de temps je dois y consacrer. Cela ne m'empêche pas de regarder de nombreux tutos sur YouTube tout en sachant que je ne m'y tiendrai jamais.

    RépondreSupprimer
  2. Tiens , tiens, j'ai commencé mon bullet journal avec la video de Solange te parle (dont j'adore aussi l'univers) il y a un an. J'ai d'ailleurs acheté le Leuchtturm 1917! Je pensais que ça éviterait les listes volantes et perdues. Au bout de plus d'un an, je peux dire que même je ne l'ai pas rempli de façon assidue, il m'a bien aidé à m'organiser. Il est loin de ressembler à une oeuvre d'art mais il me correspond assez. Pas de tracker pour le ménage non plus mais j'aime bien en avoir pour éviter de procrastiner sur des trucs genre méditation, sport ou travail personnel , ça me motive de remplir les cases. Et sinon, mon journla ressemble une suite de listes aussi, plus les livres à lire, les séries ou films à regarder, les recettes glanées ci et là. Il est assez peu esthétique, mais j'adore regarder les jolis Bujos sur internet.

    RépondreSupprimer