vendredi 22 septembre 2017

Alimentation & Jolie peau - Les conseils de Patricia du Dermacenter

L'Assiette du jour du Café Pinson - Un exemple type d'alimentation jolie peau (Croustillants de millet, ketchup vegan, courgettes vertes & champignons rôtis, pommes de terres rôties au curry, salade batavia & kale).

Si vous me suivez sur Instagram, vous avez pu constater que j’aime manger, presque de tout, tout le temps et surtout en vraie gourmande qui se respecte, j’ai un petit faible pour le sucre (je remercie d’ailleurs mon excellent métabolisme de me le permettre !). N’entendez pas par là que mon alimentation n’est pas équilibrée puisque l’équilibre ne se joue ni sur un repas ni sur une journée mais sur une semaine complète, ceci dit, elle nécessite quelques petits ajustements. Attention, je ne suis ni nutritionniste ni experte, je vous rapporte seulement des conseils qui m’ont été donnés au Dermacenter et qui me semble suffisamment avisés pour les partager.

Lorsque je suis allée au Dermacenter en juillet dernier, j’ai fait le point sur mon alimentation avec Patricia, la directrice du centre. D’abord il faut savoir que la flore bactérienne de la peau est directement liée à celles des intestins donc bonne alimentation = jolie peau. Elle m’a assuré que mon dermato pouvait me donner tous les traitements possibles, si je ne changeais pas mes habitudes alimentaires, je n’arriverai jamais à me débarrasser de mon acné. Alors si comme moi vous aimez manger sucré, gras, etc.. il va falloir modifier quelques petites choses, pas tout changer ni tout arrêter, non, seulement remplacer certains aliments.


Commençons par l’huile d’olive, c’est une huile dont le point de fusion n’est pas bon au delà de 100°c donc vous pouvez la consommer (avec modération) dans les vinaigrettes mais pas en cuisson. De plus, elle contient beaucoup d’oméga 6 et on mange trop d’oméga 6, il faut plutôt ajouter des oméga 3 à son alimentation. On oublie donc de préférence les huiles d’olive et de tournesol et on les remplace par les huiles de cameline et de lin (toutes deux riches en oméga 3 donc). À savoir que ces huiles ont été retirées du circuit de distribution alimentaire (et ont même été interdites à la vente) pour une chose : elles doivent absolument être conservées au frais sinon elles présentent des risques d’intoxication. Aujourd'hui, et depuis 3-4 ans, elles ont été remises sur le marché en raison du déséquilibre créé par la surconsommation d’oméga 6. Donc retenez que si vous faites une vinaigrette, les huiles de cameline et de lin sont idéales.


Lorsque vous cuisinez, n’utilisez surtout pas de beurre, d’huile olive ou de tournesol puisque leur point de fusion n’est pas bon non plus, il faut les remplacer par de l’huile de coco. Si vous n’aimez pas son parfum, il existe des versions désodorisées dans tous les magasins bio (l’huile garde tous ses bienfaits, seule la molécule qui parfume à été enlevée). Si vous faites quelques recherches sur internet vous lirez qu’elle est composée d’acides gras saturés (mauvais), c’est vrai mais comme ce sont de petites chaînes, ça part directement dans les toilettes si vous voyez ce que je veux dire ! Quant au beurre, on le consomme avec parcimonie et uniquement en tartine (surtout pas en cuisson donc !).


Maintenant abordons le sujet du sucre, comme je vous le disais, c’est (malheureusement) un peu mon péché mignon (merci à la culture américaine et tout ses snacks nasty). Quand on parle de sucre, on parle de sucre raffiné, le sucre blanc = le mauvais sucre. On parle également du sucre de canne qui a été blanchi puis recoloré en marron par un colorant (c’est de la triche et c’est mauvais). Pour sucrer de manière bénéfique, partez sur des sucres naturels comme la stevia, qui ne va pas augmenter votre indice glycémique donc va laisser le pancréas tranquille. Le xylitol naturel fait à partir de sucre de boulot (et pas le xylitol chimique) est aussi très bien. Évitez le miel mais si vous ne pouvez pas faire sans, choisissez du miel d’acacia. Bien entendu côté mauvais sucre, oubliez les bonbons Haribo et Cie… Et finalement tous les sucres rapides.


Pour le chocolat, il s’agit de faire attention aussi, évitez le Lindt et tout ce qui est vendu au rayon chocolat des grandes surfaces. En fait, il faut se tourner vers le chocolat qui possède un indice glycémique bas. En magasin bio vous trouverez de très bonnes marques comme Dardenne, qui a créé un chocolat à l’agave à teneur réduite en saccharose ainsi qu’un chocolat 100% végétal au lait d’amande et au sucre de coco. Il y aussi la marque Rrraw qui fait un excellent chocolat cru, bio, sans lait ni gluten avec un procédé de fabrication de la fève à la tablette à froid.


Concernant les produits laitiers, Patricia n’a pas abordé le sujet mais j’ai fait mes propres recherches puisque ça fait des années que j’en entends du mal surtout lorsqu’il s’agit de leur incidence sur la peau. En effet, les produits laitiers provoquent un processus d’inflammation dans l’organisme à cause des résidus hormonaux et antibiotiques qu’ils contiennent. Ils peuvent transformer une simple acné en acné inflammatoire. Pour observer un quelconque changement sur la peau, il ne faut pas seulement baisser sa consommation de produits laitiers, il faut les éliminer complètement.


Pour le moment j’essaie de suivre la plupart de ces conseils même s’il m’est presque impossible de supprimer le fromage… Ma peau va mieux mais je ne sais pas si c’est dû à une routine adaptée ou à ces changements alimentaires.

Si vous aussi avez observé avoir une peau plus jolie après avoir changé votre alimentation, n'hésitez pas à m’écrire ou à partager vos conseils en commentaires !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire