dimanche 23 juillet 2017

Mon diagnostic de peau au Dermacenter - Bilan à un an & Faux pas dans ma routine de soins


Ces derniers temps, ma peau est au plus mal. D’habitude j’accepte… Mais elle en est arrivée à un point tel que je commence sérieusement à complexer. Déshydratation et crise d’acné qui n’en finit jamais, elle me désespère. En attendant mon rendez-vous chez le dermatologue en août, j’ai voulu voir où en était ma peau, hop direction le Dermacenter ! Leur diagnostic est toujours un moment super intéressant car finalement, lorsqu’il s’agit de sa peau, on ne sait pas toujours à qui on a affaire. Ma peau est l’organe qui m’est le plus facile d’observer et pourtant je ne la (re)connais pas, je ne la comprends pas.

Après avoir été analysée par la Visia (je vous renvoie au post que j’avais écrit l’an dernier pour comprendre son fonctionnement) voici ce qui en ressort…

LA PORPHYRINE (taux de bactéries à la surface de la peau)

50% Ça pourrait être mieux mais ce n’est pas catastrophique.

LES TÂCHES PIGMENTAIRES

35% Ce qu’on remarque c’est que j’ai diminué par rapport à l’an dernier où j’étais à 48%. J’ai beaucoup plus de tâches sûrement dûes à mes imperfections. À savoir que j’étais sous traitement antibiotique oral contre l’acné lors de mon diagnostic l’été dernier donc j’avais forcément moins de tâches.

LES RIDES

81% J’étais à 56% l’année dernière donc on a une très très belle évolution. La mesure est prise sur le contour de l’œil car il est à l’image de la peau du visage en général. Quand le contour de l’œil est déshydraté c’est que le reste de la peau l’est aussi. Il me reste quelques petites ridules de déshydratation et encore 2 rides mais avec un produit un petit plus hydratant ça devrait être réglé.

LA TEXTURE DE PEAU/LES RUGOSITÉS

94% J’étais à 95% l’an dernier donc l’évolution n’est pas catastrophique, je m’attendais à pire vu l’étendue de mes imperfections et l’aspect général de ma peau…

LES PORES

14% J’étais à 25% lors de ma dernière visite ce qui n’était pas déjà génial mais sans traitement contre l’acné, mon résultat a encore chuté, mes pores sont évidemment plus visibles.

LE SOLEIL

44% Étant donné l’endroit ou je vis, Patricia me conseille de porter un écran solaire toute l’année (ça tombe bien, c’est déjà ce que je fais) et de le réappliquer toutes les 2h même si je ne m’expose pas (ça par contre, je ne le fais jamais). NB : Ne pas oublier que les UV sont présents et attaquent votre peau y compris à l’ombre, alors même sous son parasol, on se protège !

LES ROUGEURS

37% J’étais à 65% lors de ma dernière visite, cette chute est sûrement dûe aux taches provoquées par mes imperfections

L’ACTIVITÉ BACTÉRIENNE

50% J’étais à 83% l’année dernière. Cette chute signifie qu’au niveau de mon démaquillage/nettoyage de peau quelque chose ne va pas.

LES FAUX PAS DE MA ROUTINE DE SOINS

Le soir, je réalise la première étape de mon démaquillage à l’huile de coco. Sans être comédogène, elle ne doit pas être utilisée comme démaquillant par les peaux grasses et acnéiques. Mélangée au maquillage et au SPF, l’huile pénètre à l’intérieur du pore et est ensuite très difficile à nettoyer. Attention, ma peau est aussi trop sensible pour utiliser de l’eau micellaire, trop irritante. Patricia me conseille une gelée démaquillante à appliquer avec mes mains (puisque le passage d’un coton serait trop irritant) sur mon visage sec puis à émulsionner, masser et rincer à l’eau.

Matin et soir je nettoie ma peau avec Effaclar Gel Moussant La Roche Posay, sauf qu’il est un peu décapant et me maintient dans un circuit inflammation/boutons. En effet, si ma peau fait des boutons c’est dû à l'inflammation et au taux d’activité bactérienne. Les pores visibles c’est une conséquence des 2 : comme il y a une inflammation, les pores se dilatent et comme il y a beaucoup de bactéries, ils essaient de tout excréter donc Effaclar Gel Moussant n’est pas le bon produit, il me faut quelque chose de plus doux.

Concernant mes hydratants, j’alterne matin et soir entre Effaclar Duo [+] La Roche Posay et Moisture Surge Gel-Crème Désaltérant Clinique. Ces produits sont très biens mais bourrés de silicones et il se trouve que le silicone est l’ennemi numéro 1 de ma peau qui y est intolérante.

À proscrire : les soins en esthétiques, pour le moment c’est trop tôt. Si comme moi votre acné est inflammatoire, évitez les soins en cabine qui ne feraient qu’affoler votre peau qui produirait davantage d'imperfections.

Voilà le bilan concernant ma peau, j’espère qu’il pourra vous aider si vous rencontrez la même problématique que moi. Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas à contacter le Dermacenter pour des conseils personnalisés. Pour le moment je teste une routine 100% sans silicone concoctée par Patricia et ma peau a l’air d’apprécier. Je vous la présenterai si je vois d’ici quelques semaines que les résultats sont toujours positifs.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire