dimanche 12 février 2017

Mes déceptions beauté #2


Wet Skin Moisturizer with Refreshing Coconut Oil - Jergens. C’est après avoir lu sur son blog qu’Emily Schuman l’adorait que j’ai acheté ce produit. Un gain de temps considérable puisque c’est un lait hydratant qui s’applique sur peau humide (non essuyée) en sortant de la douche. C’est à ce moment que la peau est la plus réceptive, l’hydratation plus efficace et surtout le produit se répartit 10 fois plus vite sur peau mouillée (on s’essuie ensuite). Sauf que le produit ne sèche jamais, ma peau est toujours collante voire poisseuse 2 heures après être sortie de la douche et la sensation est très désagréable lorsque je m’habille. Un geste très américain qui n'est définitivement pas pour moi.


Perle & Camélia Huile Démaquillante Précieuse - Institut Arnaud. Je n’ai de cesse de vous le répéter, le démaquillage à l’huile est celui que je préfère. Très doux, il permet de masser la peau et par la même occasion de relancer la microcirculation tout en la débarrassant du maquillage même le plus tenace. C’est le mode de démaquillage que je favorise (sauf les soirs de grande flemme où tout disparaît en 2 coups de lingette). Je suis très exigeante et pour moi les huiles démaquillantes sont toujours trop ceci ou trop cela exceptée celle de DHC, ma préférée, qu’aucune autre n’a réussi à détrôner. Celle-ci dissout bien le maquillage mais je n’aime pas sa consistance trop liquide (comme de l’eau !) et qui ne se rince jamais. Même après avoir nettoyé ma peau à l’eau 2 fois à l’eau à l’aide de mon gel nettoyant, il reste un film très gras sur ma peau qui me donne l’impression que tout mon maquillage n’est pas parti et qu’elle est encore sale.

Déodorant peaux sensibles - Schmidt’s. Un déodorant encensé par la planète beauté entière. Il est formulé pour les peaux les plus sensibles, sans bicarbonate de soude ni aluminium (hyper important pour moi). Il sent bon, est efficace (mais je transpire peu), glisse parfaitement sur la peau et sèche immédiatement. Ce serait le déodorant parfait si ma peau n’avait pas fait de réaction et développé une plaque d’eczéma sous l’aisselle droite (rien à déclarer sous l’aisselle gauche mon capitaine), sûrement dûe à la présence d’huile essentielle de géranium dans la composition… J’attends que tout rentre dans l’ordre et repasserai à mon spray bergamote-sauge de chez Honest Company. Bref, passez votre chemin si votre peau est vraiment très très sensible !

Ubame Mascara - Milk Makeup. Milk Makeup c’est un peu la marque qui fait le buzz depuis sa sortie il y a tout juste un an. Je ne m’étais pas laissée tenter jusqu’à ce mascara. Il faut savoir que niveau mascara je ne prends jamais trop de risques et reste fidèle à mon They’re Real de Benefit depuis qu’il existe. Dans la mesure où j’ai une densité de cils assez importante mais peu de longueur, ce que je demande à un mascara c’est surtout d’être allongeant et pas trop volumateur. Il se trouve que celui-ci ne fait ni l’un ni l’autre mais plutôt des paquets en veux-tu en voilà (sûrement à cause de sa brosse improbable !) qui sèchent dans la journée et s’effritent sous les yeux. Dommage, la formule a 74% naturelle (sans parabens, sulfates ni phtalates) était pleine de belles promesses…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire