lundi 30 mai 2016

Scream, la série - On regarde ou pas ?

Scream, la série. J'hésitais à partager mon avis avec vous maintenant ou à attendre d'autres coups de cœur Netflix pour vous rédiger mon article. Sauf que cette série vaut bien que je vous en parle sans qu'elle ne soit noyée parmi tant d'autres.


Distribuée ici aux États Unis par MTV qui a voulu garder l'exclusivité jusqu'au bout, nous venons tout juste de récupérer la saison 1 sur Netflix alors qu'elle est sortie en juin 2015 et diffusée sur Netflix France depuis octobre de la même année. 

Fan de la première heure du premier opus réalisé par Wes Craven (désormais producteur de la série), sorti en 1997, je m'attendais à être déçue par cette adaptation de ce qui est pour moi le meilleur film "comédie d'horreur" de tous les temps. C'est dans cet état d'esprit et pleine d'a priori que j'ai commencé à regarder la série. 

Le pilote ouvre le bal avec une scène hommage à celle de Drew Barrymore, devenue culte pour toute une génération. C'est réussi, la mayonnaise prend. Je ne vous en révélerai point plus afin de ne rien spoiler (ou divulgâcher comme disent les quebecquois) mais l'ambiance et l'esprit du film de Wes Craven ont totalement été respectés. Sursauts, frissons et sueurs froides garantis, la série propose un senario fidèle à l'original mais remanié à la sauce 2015, bien imprégné du monde 2.0. Bien entendu, les ficèles restent les mêmes : mises en abyme qui permettent de critiquer son propre genre, mais c'est ce qu'on aime et attend en tant qu'amateur de la saga.  

Le temps et le nombre de slashers (films dont le personnage principal est un tueur en série) font que ce n'est pas une série très surprenante mais je trouve qu'elle reste une vraie réussite du genre dans le monde des tv shows et, vous l'aurez compris, j'ai adoré retrouver cet univers sombre et feutré le temps de quelques épisodes. Merci MTV ! 

La bonne nouvelle c'est que la saison 2 arrive le 31 mai (soit aujourd'hui !) sur Netflix France. Foncez la regarder à la lueur d'une bougie et dites m'en des nouvelles !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire